© 2019 XUEXIAO KUNGFU  D.R.

Xue Xiao Kung Fu est une association loi 1901 fondée en 2003 par Dai Bui-Huu (entraîneur et responsable pédagogique) et Claude Mannheim (Président de 2006 à 2018) récemment promu Président d'Honneur en reconnaissance de son implication. 

L' association sportive a pour but d’enseigner à ses adhérents (à partir de 8 ans en général) le Kung Fu traditionnel style HUNG GAR (apprentissage de formes à mains nues et avec armes, les Taolus) et le SANDA (boxe chinoise). 

Xue Xiao Kung Fu est affiliée à la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. La FFKda est une fédération délégataire du ministère de la jeunesse et des sports qui inclut les arts martiaux énergétiques (Qi Gong), les arts martiaux internes (Tai Chi) et les arts martiaux externes (Le Kung Fu qui est le nom popularisé en occident du terme mandarin Wushu).

Xue Xiao  Kung Fu

 

 

Le wushu

 

 

En Chine, l'appellation “Wushu” regroupe l'ensemble des arts énergétiques et martiaux chinois. Le but du wushu est de favoriser l'épanouissement du pratiquant.

Il consiste à développer une compréhension des manques et des points de tension et de blocage qui entravent la libre expression du pratiquant.

La finalité des arts énergétiques et martiaux chinois n'est pas de venir à bout d'un adversaire au moyen de techniques redoutables, mais d'apprendre au sens le plus large du terme, à se connaître et à se comprendre. Ils servent à s'ouvrir à la vie intérieure autant qu'à aider l'expression de cette vie vers le monde extérieur. Ce sont des disciplines qui encouragent et favorisent le contrôle du mental et l'ouverture de l'esprit à travers la maîtrise du corps.

Leurs évolutions ont affiné l'efficacité externe qu'ils apportent et le bien-être interne qu'ils procurent. 

Le style Hung Gar

 

 

 

Le Kung Fu regroupe un grand nombre de styles :

Les arts martiaux traditionnels qui sont le reflet de divers styles, différentes familles et différentes régions, et prennent en compte la connaissance intérieure, la philosophie et l’histoire. Parmi plus de 200 boxes répertoriées, le style Hung Gar est mondialement

enseigné. Le Hung-gar (en cantonais) ou Hongjia (en mandarin) est un art martial chinois (un style de wushu gong fu). Hung-gar (洪家) signifie « famille Hong ».

 

En effet, son fondateur légendaire est Hong Xiguan. Il appartient au wushu gong fu 

du sud de la Chine. Il est originaire de la province du Guangdong. Il est mentionné dans

des textes chinois vers la fin du xviiie siècle. C'est l'un des styles de wushu du sud de la

Chine les plus pratiqués aujourd'hui de par le monde. Il est surtout connu pour ses

positions basses et stables, ses attaques puissantes principalement développées avec

les membres supérieurs, de nombreux blocages et aussi le travail de l'énergie interne.

 

Le Hung-gar est souvent appelé « style du tigre et de la grue », bien que le style reprenne

des postures imitant les cinq animaux classiques du Shaolin quan : le dragon, le tigre,

la grue, le léopard et le serpent.

 

Le Hung-gar compte quatre taolu (« formes imaginairesde combat ») principaux

(classiques) : la boxe du tigre embusquée, la boxe du poing mixte du tigre et de la

grue, la boxe des cinq animaux et des cinq éléments et la boxe (interne) du fil de fer.

Parmi les grands du Hung-gar, on peut citer Huang Feihong mort en 1924 et Lin Shirong

 mort en 1933.

Le Sanda (boxe chinoise)

Le Sanda (« combat libre ») est un sport de combat chinois, un système de self-défense, ou un combat entre deux combattants. Créé au XXe siècle, il n'est généralement pas considéré comme un style martial en lui-même.C’est une discipline de compétition d’un art martial: le Kung Fu. Par conséquent, les règles de bon esprit sportif, de dignité, et de respect entre les adversaires sont un point essentiel à respecter par tous les pratiquants. Par ailleurs, le salut chinois “paume et poing” est de rigueur sur la plateforme. Le combat se déroule sur une surface de tatamis de 8m/8m (64m2), disposés sur une plate-forme surélevée de 60 cm au-dessus du sol, sans cordage.

Les techniques d'attaque et de défense de tous les styles de boxe peuvent être employées (hormis les coudes et les genoux). La particularité du Sanda réside dans le fait qu'elle associe les techniques de boxes pieds/poings à celles de la lutte! 

                                                                                                    

En classe A et B (juniors et seniors, pro et semi-pro), le KO est permis, un  coup doit être porté pour être valide, les parties pouvant être  percutées  étant la tête, le tronc, les cuisses et les tibias.Viennent se greffer à ces 2 classes, les classes loisirs (principe de  marquage à la touche pour les juniors, seniors et vétérans), classe avenir (minimes, cadets, frappe contrôlée 13 à 16 ans) et éducatif (à la touche pour les jeunes de moins de 13 ans. Les combattants sont équipés de protège-dents, coquille, casque, plastron, protège-tibias et pieds, gants de boxe (classe A : sans protège-tibias et pieds). La faculté à utiliser des techniques de combat dans une situation réelle  dépend de nombreux facteurs. Premièrement, la clé du succès réside dans un choix offensif ou défensif, d’où l’importance d’offrir un bon programme d’entraînement sous la tutelle d’un coach et de ses compétences. La qualité essentielle d’un combattant n’est pas seulement d’utiliser à bon escient ses connaissances techniques mais surtout son aptitude à gérer l’espace et son sens du combat, sans oublier les ouvertures, réagir au bon timing et adapter sa stratégie personnelle. Ceci est beaucoup plus valable face à un adversaire qui utilise une toute autre stratégie que la vôtre. S’engager dans une lutte requiert des conditions mentales et physiques importantes. De plus, les facultés comme la force,  

l’endurance, la flexibilité et la détermination mèneront un combattant à se perfectionner davantage. La combinaison des styles de combat de boxe pieds-poings et de lutte prépare ainsi un pratiquant à des échanges tactiques d’attaque-défense innombrables. Ses performances se trouvent démultipliées dans des conditions très stressantes réelles ou de compétition.